« Le microbe n’est rien, le terrain est tout » disait Claude Bernard, et pour cause : une majorité de nos cellules immunitaires se trouvent dans l’intestin, dont la flore est notre première ligne de défense contre les agents pathogènes. Quels aliments et compléments privilégier pour renforcer l'immunité ?  

Soutenir l'immunité grâce aux minéraux et oligo-éléments  

Le zinc va protéger les barrières épithéliales (peau, muqueuses, acidité gastrique), inhiber la réplication virale et faciliter la cicatrisation.
Le sélénium est un formidable anti-inflammatoire et protecteur anti-radicalaire.
Quant au fer, il constitue l'hémoglobine contenue dans les globules rouges et la myoglobine, qui assure le transport d'oxygène et son stockage dans les muscles. Une manière simple de s'assurer d'un apport quotidien en minéraux et oligo-éléments est d'effectuer une cure de micro-algues.
 

Spiruline et klamath : un cocktail anti-stress de minéraux et antioxydants

 
La spiruline et la klamath sont deux super aliments anti-anémiques riches en minéraux, protéines et en vitamines du groupe B, essentielles à notre équilibre nerveux autant qu'à la formation des anticorps.

Spiruline et klamath sont apparues il y 3,5 milliards d’années et comptent parmi les plus anciens organismes de la planète. À la fois algues et bactéries, elles ont développé d'extraordinaires facultés d'adaptation pour résister aux changements climatiques !
Leur puissant antioxydant naturel, la phycocyanine, aurait la capacité d'oxygéner les cellules et les protéger des radicaux libres. La phycocyanine est également à l'étude pour de possibles bienfaits sur la production de globules blancs et la modulation de la réponse inflammatoire.
 
L'immunité passe aussi par une bonne gestion du stress, ses hormones impactant la réaction immunitaire. Aliment anti-stress par excellence, la klamath renforce nos capacités physiques et mentales, grâce notamment à sa richesse en oméga 3, chlorophylle et phényléthylamine, l'une des hormones stimulant les centres du plaisir.

Associer spiruline et klamath potentialise leurs bienfaits, comme pourront le faire des synergies enrichies en sélénium, zinc, phycocyanine, échinacée ou vitamine C.
 

Les clefs d'une alimentation revitalisante

 
Veillez à faire le plein de vitamines et minéraux en consommant fruits et légumes crus sans modération : plus on les cuit, plus ils perdent de nutriments !

Privilégiez les aliments riches en :
     - Vitamines A et C : carotte, patate douce, poivron, citrouille, agrumes, betterave, choux, brocoli, radis noir, algues...
     - Polyphénols : raisin noir, fruits rouges, cacao, thé vert (en dehors des repas)
     - Oméga 3, vitamines D et E : huile de foie de morue, jaune d’œuf (de préférence cru, à la coque ou poché), petits poissons gras, champignons, chocolat noir, germe de blé, algues, oléagineux... Ce sont aussi d'excellentes sources de zinc et de sélénium ! 
     - Probiotiques naturels : produits de la ruche, yaourts et légumes lacto-fermentés, kombucha, miso... N'oubliez pas les prébiotiques, qui vont alimenter ces bonnes bactéries : ail, asperge, oignon, poireau, agrumes, kiwi, orge, avoine...
     - Enzymes : graines germées, jus de légumes à l'extracteur (20% de fruits maximum), smoothies de fruits réalisés au mixer (le sucre a besoin des fibres pour être correctement assimilé)
     - Vertus détoxifiantes : en infusion et en cuisine, utilisez les aromates (basilic, coriandre, estragon, romarin, thym, sauge, laurier, persil...)
     - Infusions : cassis, échinacée, sureau et gingembre ont des bienfaits fortifiants 


La chrononutrition pour un sommeil réparateur

 
klamath et immunité
Savoir se reposer est essentiel au bien-être immunitaire.
Apprenez à faire des pauses, notamment lorsque le corps ressent le besoin trompeur d'un café, de thé ou de sucre : ces excitants mobilisent l'énergie de l'organisme et n'en apportent pas. Pour favoriser le sommeil, le Dr Alain Delabos suggère de prendre en compte notre horloge biologique, à savoir les rythmes hormonaux.


La chrononutrition consiste donc à consommer les aliments à l'heure où ils seront le mieux utilisés par l'organisme.

Le matin, si vous avez faim, privilégiez les acides gras essentiels (avocat, oléagineux, graines germées, tartine beurrée ou huilées, produits laitiers...). Manger sucré le matin favorisera les « coups de pompe ».
Le déjeuner sera riche et protéiné, composé également de crudités, légumes et féculents.
Le sucre est le mieux assimilé par l'organisme vers 16-17 heures, où il contribue à la production de sérotonine (et donc, de mélatonine), tout comme le font ces aliments :  fruits frais, smoothie, muesli/porridge à l'avoine, chocolat +70%, noix de coco, banane, dattes, amandes...
Dînez léger. Privilégiez des aliments riches en tryptophane et magnésium : poisson et poulet, fruits de mer, quinoa, pomme de terre, épinards, salade verte, un peu de  sésame, amandes, noix, cajou ou graines de courge... Évitez les sucres rapides. 

 
Un exercice simple pour stimuler le thymus

 
Le thymus est un petit organe lymphoïde situé sous la gorge, sur le thorax, en-dessous de l'extrémité des clavicules. Chaque matin, effectuez de petites tapes énergiques et brèves avec le poing ou le bout des doigts pendant 20 secondes. Respirez profondément.

Retenez que le manque d'activité physique a également un impact sur nos capacités immunitaires.
S'oxygéner quotidiennement en marchant trente minutes dans un parc ou dans la nature, pratiquer des exercices de respiration (cohérence cardiaque, méthode Wim Hof) ne saura être que bénéfique.