azazazaz

Le coronavirus bouleverse les habitudes alimentaires. La consommation de fruits et légumes frais, qui permettent l’apport en nutriments indispensables au bon fonctionnement de l’organisme, est en chute libre. Les achats de panique observés en début de crise ont en effet fait la part belle aux produits de longue consommation : les Français se sont rués sur les pâtes, la farine, le riz, l’huile…

Les achats de produits frais en ont subi le contrecoup mécanique et ont vu leurs ventes baisser de façon drastique. A cet effet mécanique s’est ajouté une défiance envers ces produits présentés librement sur les étals, rarement emballés, et exposés aux contacts. De plus, les fruits et légumes frais, perçus comme fragiles, ne sont pas aisément stockables.

Les effets sur notre organisme, en termes d’apport et d’équilibre nutritionnels, ne sont pas anodins. Le confinement, en plus des conséquences économiques et sociales largement discutées dans les médias, aura également un impact sur la santé publique. Il est ainsi probable que la sédentarité associée à la modification de nos habitudes alimentaires se traduira par une augmentation des troubles liés au surpoids et à l’obésité. Il en sera de même pour les problèmes liés à la baisse de l’activité physique. Les carences en nutriments essentiels favoriseront le déséquilibre des métabolismes.

Les réseaux sociaux fourmillent d’applications ou de blogs détaillant des tutoriels d’exercices physiques qui permettent de maintenir un minimum d’activités afin de rester dans un niveau de forme acceptable, proposant ainsi solution de repli face à la sédentarité.

Concernant les carences nutritionnelles, il est possible de les corriger partiellement par le biais de la consommation de certains compléments alimentaires qui permettent d’apporter le bol nutritionnel indispensable à nos métabolismes. Les jus verts végétaux déshydratés apportent ainsi une véritable réponse. Déshydratés à basse température, ces jus verts conservent en grande part les propriétés nutritionnelles de la plante fraiche, car les nutriments ne sont pas dégradés. Peu fragiles, les jus d’herbe bénéficient en outre d’une péremption longue, et peuvent être stockés dans la durée. Les jus d’herbe de blé et les jus d’herbe d’orge, très riches en minéraux, vitamines, enzymes, et acides aminés essentiels, constituent donc une complémentation adaptée à un régime alimentaire carencé.